Assomption de la Vierge Marie - 15 août 2020

Lc 1, 39-56

 

S’il ne tenait qu’à moi, on changerait le nom et la date de cette fête. Je l’appellerais la fête de Marie au Ciel – Maman du Ciel ! – plutôt que l’Assomption qui est incompréhensible, et source de confusions. Et je la fêterais demain c’est-à-dire le dimanche le plus proche, comme l’Ascension ou la fête fin Juin des Saints Pierre et Paul, le dimanche pour permettre au peuple chrétien de se retrouver et de s’y retrouver.
‘Mon père, vous êtes un prêtre moderne’. Je frémis quand j’entends cela, moins toutefois que lorsque j’entends que l’Eglise n’est pas moderne : le terme ne veut rien dire ou tout dire, qu’on est à la page, dans le vent, ou passablement dissolu, emporté par le vent.

Marie est la première créature humaine entrée corps et âme dans la Gloire du Ciel, – l’âme du bon larron est entrée le jour même avec Jésus au Paradis, mais on ne sait pas s’il y est corps et âme, pareil pour le saint martyr Etienne dont on ne sait guère plus – cette fête est l’occasion de parler de la modernité de Marie, et, ne vous en surprenne, de l’Eglise.

Moderne se dit d’une femme qui est soit geek soit débauchée, soit les deux : rompue aux technologies et avide de rencontres et d’aventures. Il n’est pas sûr que ni la technologie ni l’infidélité continuent à être longtemps à la mode.

Trois critères principaux définissent la Modernité, auxquels j’en rajouterai deux autres, pour les caler de façon mnémotechnique sur les mystères joyeux du Rosaire, et avoir une vision positive et joyeuse de la Modernité.

Le premier critère de la modernité, c’est la mondialisation, le grand brassage des peuples, des cultures, des traditions.
Le 2ème critère est la médiation, le règne des médias et de l’immédiat : la modernité ignore la hiérarchie et le temps long et ne jure que par les réseaux sociaux.
La 3èmecaractéristique de la modernité est l’égalité de l’homme et de la femme, la place et la dignité qui lui soit enfin reconnue.

Dans ces trois domaines, l’Eglise a quelque chose à dire parce que ces trois traits lui sont structurels :
La mondialisation : l’Eglise est catholique, universelle, et son ouverture à tous les peuples fait qu’elle tient cette place unique dans le monde.
La médiation, qui fait que nous croyons au Christ unique Médiateur, « nul ne va au Père sans passer par moi », et nous passons par les sacrements qu’il a institués pour grandir dans la foi.
Enfin, l’Eglise est une femme, le Christianisme est une religion de la femme, son numéro un est une femme, la Vierge Marie, et les valeurs chrétiennes sont des valeurs de la vie au rebours d’une vision païenne et barbare de la virilité.

Cette modernité de l’Eglise est la modernité de Marie :
Marie est aimée de peuples et de traditions les plus diverses : elle est aussi bien noire que blanche, et de nombreux sanctuaires la révèrent ainsi, la Vierge noire, la toute-pure. Marie est moderne parce qu’elle rassemble.
Marie est médiatrice, co-médiatrice de grâces : elle intercède pour nous, auprès de son Fils. Elle prie pour nous, maintenant et à l’heure de notre mort. La fête de Marie co-médiatrice de grâces est le 31 août. Marie est moderne parce qu’elle est tout à tous.
Marie est la 1èrefemme égale du Fils de l’homme, et fait partie intégrante de notre Espérance la promesse que disparaîtra dans l’éternité le plus vieux péché qu’est le refus de l’égalité. Homme et femme, il les créa.

Mondialisation, médiation, place de la femme. Nous pouvons mémoriser ces caractéristiques à partir des mystères joyeux et nous ajouterons alors deux autres traits :
1ermystère joyeux, l’Annonciation d’un Sauveur pour tous les peuples, c’est la mondialisation du Salut.
2èmemystère joyeux, la Visitation parce que l’Ange a invité Marie à passer par Elisabeth, partager sa joie. La Visitation est médiation.
3èmemystère joyeux, la Nativité remet les choses à leur place : la Femme est née du côté de l’Homme dit la Genèse pour que l’homme se souvienne qu’il vient du ventre de sa Mère.

Voici les deux autres traits :

Le 4èmemystère joyeux est la Présentation au Temple, où Marie comprend Syméon alors qu’il parle un langage codé parce qu’elle dispose du bon algorithme, l’algorithme prophétique, qui n’est autre que l’Espérance du Salut. 4èmecaractéristique de la modernité, la recherche du bon algorithme.

5èmemystère joyeux, le Recouvrement au Temple où les anciens et les scribes s’émerveillent devant la sagesse de l’enfant Jésus, enfant d’une famille de pauvres. 5èmecaractéristique de la Modernité : les anciens apprennent des jeunes, les riches écoutent les pauvres, l’égalité n’est pas seulement de l’homme et de la femme mais de tous les humains.

Mondialisation, médiation, respect de la femme, compréhension de la vie, écoute mutuelle, prions :
Sainte Marie, ouvre nos cœurs aux autres peuples, aux autres traditions aux autres cultures : tu es le modèle d’une Mondialisation humaine, de l’humanité rassemblée par ton Fils.
Sainte Marie, apprends-nous à prier les uns pour les autres, en véritables intercesseurs, toi qui es le modèle de la Médiation pour et dans l’amour.
Sainte Marie, fais nous combattre les inégalités entre l’homme et la femme pour que chacun de tes enfants, garçons ou filles, bénéficient des mêmes droits et des mêmes attentions.
Sainte Marie, aide-nous à rétablir le lien entre notre intelligence et notre cœur, donne-nous l’algorithme prophétique de la joyeuse espérance.
Sainte Marie, toutes les générations te diront bienheureuse car tu fais le lien entre elles, entre anciens et plus jeunes, riches et pauvres, croyants et incroyants. Magnifique est le Seigneur, tout mon cœur pour louer Dieu, Magnifique est le Seigneur.

Père Christian Lancrey-Javal, curé

Vous avez la possibilité de recevoir les homélies du Père Lancrey-Javal en remplissant ce formulaire

Article précédent
Aider Dieu à nous sauver
Article suivant
Mystères Miséricordieux

Précédentes homélies

Menu