Au Christ-Roi de l’Univers - 26 novembre 2023

Mt 25, 31-46

 

Je voudrais en cette fête du Christ-Roi méditer avec vous sur un des textes et des moments les plus importants de la messe, à la fin de la prière eucharistique, juste avant le Notre Père, quand le prêtre prend lhostie du Corps du Christ et la coupe et du précieux Sang et prononce la grande doxologie : « Par Lui, avec Lui et en Lui, à toi Dieu le Père tout-Puissant, dans lunité du Saint-Esprit, tout honneur et toute gloire, pour les siècles des siècles ».

Une doxologie est une prière de louange, à la Trinité sainte : par le Fils, on sadresse au Père, dans lEsprit, en utilisant trois mots qui forment lessence de Dieu : la Puissance (Dieu le Père Tout-Puissant), lHonneur et la Gloire.

Ils viennent de la Bible, du livre de lApocalypse, dune vision de la Royauté divine « les Vivants rendent gloire, honneur et action de grâce à celui qui siège sur le Trône, lui qui vit pour les siècles des siècles, tandis que les vingt-quatre Anciens se prosternent devant Celui qui siège sur le Trône en disant : Tu es digne, Seigneur notre Dieu, de recevoir la gloire, l’honneur et la puissance.
C’est toi qui créas l’univers ; tu as voulu qu’il soit : il fut créé » (Ap 4, 11).

La vision est ensuite celle dun « Agneau debout, comme égorgé. Quand il prend le Livre dans la main droite de celui qui siégeait sur le Trône, les quatre Vivants et les vingt-quatre Anciens se jettent à ses pieds.
Ils tenaient chacun une cithare et des coupes d’or pleines de parfums qui sont les prières des saints (à limage de lencens dans nos célébrations).
Ils chantaient ce Cantique nouveau : « Tu es digne de prendre le Livre et d’en ouvrir les sceaux car tu fus immolé, rachetant pour Dieu, par ton sang, des gens de toute tribu, langue, peuple et nation. Pour notre Dieu, tu en as fait un royaume et des prêtres : ils régneront sur la terre » (Ap 5, 10).

LEglise reprend ce Cantique à loffice des vêpres du Mardi, jour traditionnellement consacré aux martyrs et aux Chrétiens persécutés pour la justice, à cause de moi dit Jésus : Heureux sont-ils, disent les Béatitudes, car le Royaume des cieux est à eux.

Et le refrain du Cantique est : Puissance, honneur et gloire à lAgneau de Dieu (lagneau étantle visage de Dieu).

La puissance, lhonneur et la gloire ! La puissance et lhonneur vont ensemble puisque la première, la puissance désigne une capacité de faire et lhonneur rend grâce de ce qui est fait. A Lui tout Honneur : nous rendons grâce à Dieu pour ce quil fait. Et toute Gloire : nous rendons gloire pour ce quIl est.

Il nest pas de plus belle louange de Dieu que cette prière à la Sainte Trinité qui lui attribue la puissance, lhonneur et la gloire.

Voilà ce que nous célébrons en ce jour en proclamant la Royauté du Christ, le Christ-Roi de lUnivers, à savoir son absolue divinité  : Il est Dieu né de Dieu, lumière née de la lumière, vrai Dieu né du vrai Dieu. Tout ce que nous avons et tout ce que nous sommes vient de Lui. Il est la puissance damour du Père, Puissance de Dieu et sagesse de Dieu (1 Co 1, 24).

Au moment de sa mort sur la Croix, le bon larron dit de Jésus : « Il na rien fait de mal ». Il faut lentendre de façon absolue et inspirée : il na jamais rien fait de mal, tout ce quil a dit et fait est bon et parfait, y compris dans notre humanité : il a tout connu de notre condition excepté le péché. Et ce repenti qui meurt avec lui le supplie : Souviens-toi de moi !

Supplier Dieu de nous venir en aide, Seigneur à notre secours, cest la prière de demande : Souviens-toi Seigneur ! Nous faisons appel à sa puissance.

Rendre grâce à Dieu pour ce quil fait constitue laction de gce : Loué sois-tu Seigneur !

Rendre gloire à Dieu pour ce quil est, entraîne notre adoration : Je veux voir Dieu !

Posons-nous la question de la place respective de ces trois formes de prière dans notre vie, si nous les tenons de façon suffisamment équilibrée : les prières de demande (de supplication et dintercession), les prières daction de grâce (démerveillement, de louange et remerciement), et les temps dadoration et de contemplation de sa Gloire.

Puissance, honneur et gloire : supplication, gratitude et adoration.

A genoux, assis et debout.

Lévangile de ce dimanche du Christ-Roi, la parabole du Jugement dernier nous rappelle que la prière nest jamais détachée du monde, au contraire : cest en venant devant Dieu, en écoutant sa Parole, en le contemplant humblement, que son Esprit, lEsprit Saint nous permet de le reconnaître en nos frères, en qui Dieu par son Fils sest uni. Dans lunité du Saint-Esprit.

Par Lui, avec Lui et en Lui, Puissance, Honneur et Gloire, pour les siècles des siècles. Amen.

Père Christian Lancrey-Javal, curé

Vous avez la possibilité de recevoir les homélies du Père Lancrey-Javal en remplissant ce formulaire

Article précédent
Dire ses quatre vérités
Article suivant
Un Chrétien ne devrait pas faire ça

Précédentes homélies