Messe de Noël - Dimanche 24 et lundi 25 décembre 2023

Lc 2, 1-14

 

« Vous êtes tous, dit saint Paul, des fils de la lumière, des fils du jour. Nous n’appartenons pas à la nuit et aux ténèbres » (1 Th 5, 5). Nous, Chrétiens, nous sommes des enfants de la lumière, ce qui ne veut pas dire que nous soyons plus avisés que les autres, Jésus nous a mis en garde constatant que « les fils de ce monde sont plus habiles entre eux que les fils de la lumière » (Lc 16, 8).

Pourtant c’est la nuit que nous fêtons Noël, et que nous fêtons Pâques, les deux plus grandes fêtes de l’année, qui se renvoient l’une à l’autre, puisque, en cette fête de Noël, nous allons célébrer le mystère de Pâques, la Messe, et à Pâques, nous honorons le corps, la chair appelée à la résurrection.

Nous les fêtons d’abord de nuit pour souligner leur être de lumière, les reconnaître comme des repères essentiels dans nos existences emplies de tant d’ombres et d’obscurités.

A ceux d’entre vous qui venez peut-être pour la seule fois de l’année, bienvenue ! Soyez les bienvenus : vous êtes venus voir, découvrir ou retrouver la vraie lumière, la Lumière de la Vie, le Christ, nouveau-né, petit-enfant, tout juste venu à la vie, car la vie est naissance, venu à la lumière car la vie est lumière.

La vie est naissance et la vie est lumière.

Ce sont deux phrases que je vous propose d’ajouter, si vous la connaissez, à la Prière de Mère Teresa, que vous avez sur la feuille de messe, hymne à la vie, composée de deux séries quasi litaniques, avec au centre l’amour : ‘la vie est amour, jouis-en’, ou plutôt chéris-la, jusqu’à l’exhortation finale, sur sa fragilité qui en fait sa beauté : « la vie est la vie, défends-la ».

Il y a 18 termes successifs, qui en disent le bonheur, la chance, le rêve, réalise-le, la grandeur, admire-la.
Ces 18 paroles en disent la richesse et la diversité, même si certains auraient peut-être voulu y retrouver une passion : la vie est musique, la vie est lecture, la vie est un sport, etc.

La vie est plus grande que nos passions, comme l’amour est plus grand que nos sentiments, et je vous propose en cette fête de Noël de rajouter ce que nous célébrons : la naissance du Sauveur, la vie est naissance, venu éclairer notre vie : la vie est lumière.

C’est là un grand mystère, dit saint Paul, que notre naissance à venir, notre naissance au Ciel : « nous ne mourrons pas tous, mais tous nous serons transformés » par l’entrée dans la vie de Gloire, dont nous avons un tout petit aperçu dans cette lumière qui enveloppait les bergers tandis qu’une multitude d’anges faisait retentir la louange du Seigneur.

Gloire à Dieu au plus haut des cieux, et paix aux hommes, qu’Il aime, sur la terre.

La vie est naissance et la vie est lumière : nous avons à le vivre tous les jours, à renaître chaque jour à la vie par un jour nouveau, c’est ce qui fait notre foi et fonde notre espérance, l’appel que Dieu nous fait de le suivre chaque jour, jour après jour.

Aie confiance ! Je suis avec toi. Telle est la promesse du Salut : Je suis avec vous tous les jours jusqu’à la fin des temps, jusqu’à mon retour dans la Gloire.

La vie est naissance, accueille-la.

La vie est lumière : reflète-la, resplendis de cette lumière, par Jésus-Christ notre Seigneur.

La vie est une chance, saisis-la.
La vie est beauté, admire-la.
La vie est bonheur, savoure-le.

La vie est un rêve, réalise-le.
La vie est un défi, relève-le.
La vie est un devoir, accomplis-le.

La vie est un jeu, joue-le.
La vie est précieuse, prends-en soin.
La vie est richesse, conserve-la.

La vie est amour, chéris-la.

La vie est mystère, perce-le.
La vie est promesse, tiens-la.
La vie est tristesse, surmonte-la.

La vie est un hymne, chante-le.
La vie est un combat, accepte-le.
La vie est une tragédie, affronte-la.

La vie est une aventure, ose-la.
La vie est bonheur, mérite-le.

La vie est naissance, accueille-la.
La vie est lumière, reflète-la.

La vie est la vie, défends-la.

Père Christian Lancrey-Javal, curé

Vous avez la possibilité de recevoir les homélies du Père Lancrey-Javal en remplissant ce formulaire

Article précédent
Chers grands-parents, nous avons besoin de vous !
Article suivant
L’esprit de famille ? La consolation

Précédentes homélies